Sur le site de l'agglomération de communes du val de France, vous pouvez lire le chapitre suivant :

http://www.agglo-valdefrance.fr/agir/les-transports/les-projets-de-transport/

AvpByVDF

L’avenue du Parisis

Le projet de l'Avenue du Parisis consiste à aménager une infrastructure routière reliant les autoroutes A15 et A1 créant ainsi une liaison transversale qui facilitera les déplacements au sein du département.

Son  tracé long de 11 km traverse les communes de Soisy-sous-Montmorency, Montmorency, Deuil-la-Barre, Groslay, Sarcelles, Garges-lès-Gonesse et Bonneuil-en-France. Plusieurs sections autoroutières à l'ouest et à l'est de l'axe ont été progressivement mises en service depuis 1995.

L’Avenue du Parisis constitue la « colonne vertébrale » du projet de développement territorial de Val de France puisqu’il en reliera les deux principales polarités que sont l’Aréna de Sarcelles et le Triangle de Gonesse. En traversée de Val de France, l’Avenue sera configurée en boulevard urbain, ce qui lui permettra d’assurer, outre son rôle de liaison transversale est-ouest à l’échelle du Val d’Oise, les fonctions de desserte fine des différents quartiers de Sarcelles, Garges-lès-Gonesse et Arnouville et de désengorger le réseau local et les centre-villes de tout trafic « parasite » qui s’y reporte actuellement en raison de l’engorgement du réseau principal. Il s’agira d’une infrastructure multimodale comportant, en plus des 2x2 voies dédiées à la circulation automobile, une ligne de Bus à Haut Niveau de Service et une piste cyclables, ce qui permettra aux usagers de tous les modes de transport d’accéder rapidement au pôle d’emploi de Roissy et plus généralement à l’ensemble de l’Ile-de-France via la futur gare du Grand Paris Express du Triangle de Gonesse.

Une belle photo et après ?

En quelques lignes on nous décrit le projet, sans nous décrire ses vertus, au plutôt si, une seule : « de désengorger le réseau local et les centre-villes de tout trafic « parasite » qui s’y reporte actuellement en raison de l’engorgement du réseau principal. »


Mais si avenue du Parisis il y a, a terme, puisqu’elle est censée devenir attractive, proposer des commerces, être inscrite dans la ville, elle deviendra… le centre ville de l’agglomération !

C’est une nouvelle fois reporter un problème actuel sur les générations suivantes en en faisant assumer le coût par toutes les générations. Cela ne vous rappelle rien ? La gestion de la dette peut être ?

Monsieur vaillant s’exprime en ces termes dans l’interview Vonews du 28-11-2012 : http://www.dailymotion.com/video/xvbmkr_emprunts-toxiques-1-5-mn_news?start=93

« La démonstration qui nous a été faite graphique à l’appui c’est de me dire : regardez le Franc Suisse est une monnaie stable, la parité entre le Franc Suisse et l’Euro n’a quasiment pas bougée, En tout cas il est jamais descendu en dessous de 1,40 donc le risque, il est extrêmement faible. Il faudrait vraiment qu’il se passe quelque chose pour que la parité bouge. Bon moi j’appartiens à une génération où le Franc Suisse à toujours été une monnaie refuge. Donc on ne me proposait pas d’appuyer sur une monnaie comme on dit exotique, mais sur une monnaie qui me paraissait solide, le Franc Suisse»

Mais Monsieur Vaillant, si le Franc Suisse a été et reste une monnaie refuge c’est justement parce qu’il s’apprécie là où les autres monnaies se déprécient. Je vous rassure, le Franc Suisse est solide, par contre l’Euro l’est manifestement moins ! Dommage pour nous les contribuables.

Alors si votre perspective est d proposer un financement  de l’avenue du Parisis comme vous avez financé vos autres projets, abstenez-vous !