Lors de ma première intervention à Sarcelles, j'avais pris le parti de poser des questions précises et complexes sur le financement du projet et les modalités de la concertation. Comme réponse, j'ai eu le droit à un argumentaire politique, extrêmement généraliste pour ne pas dire imprécis. Pour cette seconde réunion, j'ai fait le choix de poser...